Les mots des autres. “Je rêvais d’un autre monde…”

Un Autre Monde, de nouvelles collaborations avec d’autres univers.


Jouer collectif, collaborer, participer, échanger, partager, cocréer, …
Au gré de rencontres et de coups de cœur totalement subjectifs, vous faire découvrir d’autres sensibilités, d’autres univers.
En toute modestie, bien conscient du travail qui reste à accomplir, comme un enfant qui apprend à marcher, comme le sculpteur qui découvre le maniement des outils mais malgré tout entreprendre l’exercice périlleux et ardu de l’écriture et tenter de vous entraîner dans nos voyages intérieurs.



Xavier ALBERT

Xavier, 33 ans.
Travailleur, comme il dit, au sein d’une Maison médicale située dans la banlieue liégeoise (pas celle qui est la vitrine d’un parti…).
Avec cœur et passion il s’efforce de développer des pratiques alternatives auprès de personnes en grandes difficultés.
C’est un travail d’engagement sur tout ce qui touche à une forme de justice sociale avec en filigrane trois valeurs que lui tiennent à cœur et qui interrogent constamment sa pratique.: « liberté – égalité – fraternité ».
Homme de terrain, « ni dieu, ni maître », il rêve d’un autre monde.

“Mauvaise pieuvre” / Jean-Marie

« Je rêvais d’un autre monde… »
Mais qui rêve encore ?
Qui en a le droit ?
Nous les a-t-on volés, nos rêves ?

Celui qui est malade, celle qui a perdu, perdu un proche, perdu l’horizon.

Celles qui ont tout, ceux qui n’ont rien du tout.
Peuvent-ils rêver ? Peuvent-elles oser ?

Arrête ! Ne sois pas naïf ! Sois pragmatique…
Rêve chez toi, rêve ta vie mais ne meurs pas pour tes rêves.

Achète tes rêves et garde-les pour toi.
N’oublie pas, ne sois pas rêveur mais rêve d’en avoir.

Ne rêve ni trop haut, ni trop bas, juste assez pour ce qui est possible pour toi.
L’impossible, ça appartient aux autres. Et rassure-toi, ces rêves-là, s’ils se réalisent, ne durent pas. Tu peux alors continuer d’en rêver, toujours dans ce sens-là.

Et si ?

Et si on osait ? Si on avait le droit ? Avec des « si » brisons les chaînes, déchaînons nos rêves.

Et si rêver c’était voyager ? La tête dans les étoiles et filer avec elles.

Et si être en chemin, c’était mieux qu’avoir un chemin ?

Et si on rêvait ensemble sur la route ? Et si on se faisait confiance ?

Pendant que les étoiles nous éclairent, alors que notre raison nous guide et que nos rêves nous soutiennent.

Comme des amis, des compagnons de voyage, ceux qui nous font marcher, prenons nos rêves par la main.

Pourquoi y croire quand on peut les suivre ?

Et s’ils n’étaient pas à vendre ? Et si rêver c’était dévier de l’impossible ?

Et si rêver était le moteur à vivre ? Et si rêver la liberté en était le premier pas ?

Rêvons d’un autre monde, c’est déjà nous y rendre.
Alors allons-y, allons-y ensemble, et sans attendre.

Texte : Xavier ALBERT, le 14.12 2020
Illustration : Jean-Marie
Jean-Marie est l’une des personnes inscrites à la maison médicale.
Il a nommé ce dessin la « Mauvaise Pieuvre », le dessin raconte une histoire dont il ne donne pas les détails, intentionnellement, nous invitant à jouer avec les mots et les images comme il prend plaisir à le faire.
Photo : Unsplash / Greg Rakozy

Partager :